Nos créations à l'extérieur

Samedi 7 avril 2018 à 20h30 - Salle des fêtes de Nègrepelisse 

Comédie par la Cie de l’Embellie

Pour mieux observer sa future épouse, un jeune homme imagine de se présenter à elle sous la livrée de son valet qui lui-même s’habillera en maître ; or la jeune fille, de son côté, a eu la même idée, et se fait passer pour sa femme de chambre, qui elle-même jouera son rôle.

Le hasard a ouvert le jeu à l’amour, et le jeu de l’amour est d’aller aussi bien où on ne l’attendait pas. Tout en respectant les codes de bienséance de son temps, Marivaux questionne l’ordre établi et les préjugés sociaux en inversant les rapports maîtres-valets.

Ce chef-d’œuvre de Marivaux séduit par l’harmonieux équilibre entre une forme dramatique inspirée de la comédie italienne et une intrigue de drame bourgeois. Un charmant badinage ? Sans doute. Mais qui ne va pas sans questions : l’amour est-il bien naturel ? Ignore-t-il les barrières sociales ? Chacun vaut-il par ce qu’il est ou par ce qu’il paraît ?

Le Jeu de l’amour et du hasard nous conduit au-delà du marivaudage : c’est une bagatelle qui vaut bien la peine qu’on y pense.

Plein tarif 10€ - Tarif réduit -18 ans 5€               La bande annonce

Samedi 5 mai 2018 à 20h30 - Salle des fêtes de Verdun s/Garonne

Comédie par la Cie de l’Embellie

Pour mieux observer sa future épouse, un jeune homme imagine de se présenter à elle sous la livrée de son valet qui lui-même s’habillera en maître ; or la jeune fille, de son côté, a eu la même idée, et se fait passer pour sa femme de chambre, qui elle-même jouera son rôle.

Le hasard a ouvert le jeu à l’amour, et le jeu de l’amour est d’aller aussi bien où on ne l’attendait pas. Tout en respectant les codes de bienséance de son temps, Marivaux questionne l’ordre établi et les préjugés sociaux en inversant les rapports maîtres-valets.

Ce chef-d’œuvre de Marivaux séduit par l’harmonieux équilibre entre une forme dramatique inspirée de la comédie italienne et une intrigue de drame bourgeois. Un charmant badinage ? Sans doute. Mais qui ne va pas sans questions : l’amour est-il bien naturel ? Ignore-t-il les barrières sociales ? Chacun vaut-il par ce qu’il est ou par ce qu’il paraît ?

Le Jeu de l’amour et du hasard nous conduit au-delà du marivaudage : c’est une bagatelle qui vaut bien la peine qu’on y pense.

Participation libre (au chapeau)                             La bande annonce

Samedi 19 mai 2018 à 20h30 - Salle des fêtes de Vazerac

Comédie par la Cie de l’Embellie

Pour mieux observer sa future épouse, un jeune homme imagine de se présenter à elle sous la livrée de son valet qui lui-même s’habillera en maître ; or la jeune fille, de son côté, a eu la même idée, et se fait passer pour sa femme de chambre, qui elle-même jouera son rôle.

Le hasard a ouvert le jeu à l’amour, et le jeu de l’amour est d’aller aussi bien où on ne l’attendait pas. Tout en respectant les codes de bienséance de son temps, Marivaux questionne l’ordre établi et les préjugés sociaux en inversant les rapports maîtres-valets.

Ce chef-d’œuvre de Marivaux séduit par l’harmonieux équilibre entre une forme dramatique inspirée de la comédie italienne et une intrigue de drame bourgeois. Un charmant badinage ? Sans doute. Mais qui ne va pas sans questions : l’amour est-il bien naturel ? Ignore-t-il les barrières sociales ? Chacun vaut-il par ce qu’il est ou par ce qu’il paraît ?

Le Jeu de l’amour et du hasard nous conduit au-delà du marivaudage : c’est une bagatelle qui vaut bien la peine qu’on y pense.

Participation libre (au chapeau)                             La bande annonce

Samedi 26 mai 2018 à 21h - Théâtre Le Florida à Septfonds

Comédie d’Olivier Lejeune par la Cie de l’Embellie

Hubert Karann, célèbre chef d’orchestre, s’apprête à diriger la cinquième symphonie de Beethoven, symphonie dont Beethoven disait “C’est le destin qui frappe à la porte”. Et en effet, le destin frappe à la porte de sa loge sous la forme d’un inconnu : Henri Karpett, un fan on ne peut plus collant. Preuves à l’appui, ce fan  lui démontre qu’ils sont nés le même jour, sous la même configuration astrale et que, malgré leurs différences sociales, ils ont un destin parfaitement identique.  Sauf que ce fan est né deux heures avant lui. Donc tout ce qui arrive au fan, ça va lui arriver  deux heures plus tard. Aussi quand ce fan, en pleurs, lui apprend qu’il vient tout juste d’être cocu... lui, l’immense maestro,  va-t-il obligatoirement l’être à son tour ? Réussira-t-il à enrayer ce cocuage programmé ?

Une course contre la montre, un tourbillon de rebondissements et de coups de théâtre va entraîner les cinq personnages dans des situations irrésistibles. Répliques percutantes, un tempo effréné, un suspense jusqu’à la coda finale... car les faux culs sont beaucoup plus nombreux qu’on le croit !

Plein tarif 8€ - Adhérent 6€ – -14 ans 4€               La bande annonce